Accueil
identité
editorial
legal
Messages 2019
Messages 2018
Messages 2017
Messages 2016
Messages 2015
Messages 2014
renevier
enseignements
claire-lise
Concert
gerbe
Film
jeunes
louange
pdj
tf1
chants
formation
hutter
meissner
schaffter
jon
esperance
Trait d'union
Agenda
marsilly






legal


Editorial du pasteur - Février 2019

  

Luc 4. 16-20, 21-30


Tu as ici le premier discours de Jésus à Nazareth.

Les yeux de tous sont fixés sur lui.

Tu peux, toi aussi, revivre la scène au ralenti : Il prend le livre, le lit, referme le livre, s’assoit …

« Aujourd’hui ! »

C’est la plus courte prédication jamais entendue !

Et puis, tout d’un coup, changement de situation :

L’assemblée se lève et conduit Jésus hors du sanctuaire … pour le tuer !

Voici la déplorable issue de la première prédication de Jésus dans sa ville.


Aujourd’hui !

Cet aujourd’hui de :

« Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis ! παραδεισος

Un jardin, un parc. »

« C’est pourquoi, Dieu fixe de nouveau un jour - aujourd’hui - en disant :

Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur …Mais, entre dans son repos ! »


Alors, il commence à leur dire …

Il commence et ce n’est pas fini !


 Tout cela se passe à Nazareth.

Et, du Christ on dira :

Jésus le Nazaréen, roi des juifs (Pilate).

Et, des chrétiens on dira :

La secte des Nazaréens !


La Pâque(s) …déjà :

Ils le conduisent hors de la ville pour le tuer !

Pâque, Pâques : le passage (hébreu).


Que s’est-il donc passé pour en arriver tous là ?

En effet, c’est tout le monde :

Tous admirent ses paroles,

Tous sont remplis de colère !


Le suivi des réactions :


* Première étape :

« Tous lui rendent témoignage et sont émerveillés du message qui sort de sa bouche. »


*Deuxième étape :

Oui, mais c’est tout de même le fils de Joseph !


*Première étape :

Il a dit : C’est accompli !

Ils n’ont pas compris et sont émerveillés.


*Deuxième étape :

Ils sont scandalisés.

Pour qui se prend-t-il ?


*Troisième étape :

Le rejet.


La violence !


Et Jésus dans tout ça ?

Jésus provocateur ?

Jésus provocateur inutile ?

Tranquillement, il leur dit (sous-entendu) :

« Le Messie, c’est moi. »

Puis :

Il y avait beaucoup de veuves en Israël …

Beaucoup de lépreux en Israël … 

Quel maladroit ce Jésus ?!


Pourquoi dit-il cela ?


Les prophètes Elie et Elisée sont très respectés …

De qui parle Jésus ?

D’une veuve Libanaise (Phénicie),

D’un général Syrien.


Elie est chassé par Jézabel (Libanaise) ; il est nourri par les corbeaux (animal impur), par une veuve étrangère.


Quant à Naaman, c’est un ennemi et un lépreux (impur) !

Voici son témoignage :

« Maintenant, je reconnais qu’il n’y a pas d’autre Dieu sur toute la terre que celui d’Israël ! »

עדי Yada’ :

Savoir, comprendre, reconnaître.


Autrement dit :

Nazaréens, vous tous ici : « Les païens, les autres, accueillent mieux la Parole de Dieu que vous ! »

Remarque : C’est ainsi, aussi, avec les mages venus de l’Orient !


Pourquoi Jésus dit-il cela ?

« Sûrement vous allez me citer le dicton :

Médecin, guéris-toi toi-même.

Fais des miracles pour que nous croyions ! » 


Le problème du miracle, c’est qu’il te faut croire pour le voir.

Certains, en effet, diront : c’est le hasard !

Tandis que le priant (l’orant, orare : prier) dira :

C’est une réponse de Dieu !


Jésus a bien compris ce qui se passe dans la tête des auditeurs :

Fais-nous un miracle !


Les Nazaréens reprochent donc à Jésus d’annoncer, lui, qu’il est le Messie et en même temps de ne pas le prouver.

Quelle situation !


Mettre Jésus dans une boîte :

Certes, au début les Nazaréens font bon accueil.

Mais, à qui ?

« N’est-ce pas le fils de Joseph ? »

Jésus est bien vite rangé, classé, étiqueté !

Les Nazaréens n’ont pas envie d’entendre quelque chose de nouveau :

Manque d’intérêt,

Manque de curiosité,

Manque d’amour …

Et puis, finalement, qu’on le fasse taire !


Mettre l’autre dans une boîte :

« Lui, je le connais déjà ! »

« Toi, tu es un rebelle ! »

Etc., etc.

Ce sont comme des paroles de refus :

Refus d’écouter,

Refus de laisser vivre !


Pourtant, au début, ils sont émerveillés du message :

Attention alors à la fascination, aux mouvements de foule !


Pour connaître, il est nécessaire de dialoguer.


Or, Jésus est un prophète.

Et Jésus est Jésus. Et il a quelque chose à dire !


Certes, tu le sais : Être différent, animé par l’Esprit, n’a jamais été chose facile !

Bonhoeffer et bien d’autres en ont fait l’expérience.


Compliqué le Messie ?

Oui, Jésus est bien celui qui est annoncé ; mais il accomplit la loi dans un sens qui désoriente les contemporains !


Mettre Jésus dans une boîte, ou pire : à la porte !

Fais-moi un miracle !

Fais ce que je te demande !


Or, telle est la bonne attitude :

« Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? »


« Nul n’est prophète dans son pays. »

Qu’est-ce donc qu’un prophète ?


Telle a été la promesse de Dieu :

« C’est un prophète ( איבנ naviy’ ), comme moi Moïse, que le Seigneur ton Dieu te suscitera du milieu de tes frères ! »

Pourtant quand au début il est appelé, Moïse répond :

« Envoie, je t’en prie qui tu voudras, mais pas moi, car je ne suis pas doué pour la parole. »

Ainsi, aucun prophète ne s’est de lui-même imposé ; mais c’est la Parole de Dieu qui fait autorité.


Que dire ?

Le prophète Jésus ne crie pas dans les rues ; il n’éteint pas le lumignon qui fume.


Hélas, souvent, il fait l’expérience de ne pas être entendu.

Un peu comme les mages devant Hérode ?!

Et pourtant, par derrière, Hérode agit :

C’est le massacre des innocents !…


Le prophète donc ?

Il pose des questions,

Il remet en cause les vaines croyances, les fausses assurances !


Personnellement, je me dis que dans une société où on ne pourra plus rien dire sous peine d’être poursuivi, il te restera toujours le questionnement !


J’aime bien cette parole :

Jésus est venu déranger le désordre établi !


Que tes paroles et tes actes, donc, laissent transparaître tes convictions !

Qu’elles témoignent que le Dieu en qui tu te fies est celui qui te fait espérer encore plus !

Celui qui te fait aimer encore plus !


L’amour bannit la crainte.


Quoi donc, et encore plus ?

Un geste d’accueil au lieu d’un mouvement d’énervement !

Un service en sachant qu’il n’y aura pas de réciproque !

Une pensée reçue de Dieu !

Etc.


Animés par le Seigneur !


La conversion :

Le prophète recherche la vérité.

Son but est la conversion :

C'est-à-dire le retournement des êtres vers Dieu.

C'est-à-dire non pas seulement la conversion des autres, mais aussi la conversion de lui le prophète !


Les deux !


L’envie de te connaître.


Le ronron ou la conversion ?


Les Nazaréens du texte veulent rester comme ils sont.

Et nos églises, comme frontières au loin, veulent-elles aussi se refermer ?


Deux discours extrêmes :

D’une part, tu peux entendre une parole dure, moralisatrice, … et finalement inaccessible pour toi !

D’autre part, tu peux entendre une prédication « ronron », toujours la même, et qui ne répond pas !


Or, les exemples qui sont donnés me parlent d’une Libanaise et d’un Syrien qui ont accueilli une Parole qui a changé leurs vies !


Une Parole qui la faite survivre à la famine !

Une Parole qui l’a guéri de sa lèpre !


« L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés. »

Et moi, je dormirai ?


Par rapport à une parole dure (ça a ses limites !) ou une parole « ronron », il existe une voie autre :

Te laisser transformer par l’Amour-Vérité de Dieu !


Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.


« Seigneur, qu’est-ce que je dois faire ? »